Quid de la défiscalisation en 2020 ?

La défiscalisation est un dispositif mis en place par l’État pour permettre aux investisseurs d’alléger leurs impôts sur le revenu. Au fil des ans, l’État a proposé de nombreux dispositifs de défiscalisation. En 2020, quels sont les dispositifs sur lesquels vous pouvez miser pour payer moins d’impôt.

La défiscalisation Pinel

C’est un dispositif appliqué depuis quelques années maintenant. Au fil des années, la loi Pinel a subi des modifications, mais concerne toujours les investissements dans le neuf. Pour bénéficier des avantages fiscaux octroyés par ce dispositif, il est nécessaire de mettre en location le bien sur une période de 6 ans au minimum, mais qui peut être reconduit pour 3 ans x 2 et atteindre 9 ans et 12 ans. Comme le précise guidedefiscalisation.com, ce dispositif est encore valide pour les opérations d’investissement validées jusqu’à 31/12/2021.

Le PERP et le dispositif de défiscalisation

Le PERP est aussi un dispositif très apprécié par les investisseurs souhaitant bénéficier d’un bon niveau de défiscalisation. En effet, les revenus dégagés par ce produit d’épargne peuvent être déduits de la totalité des revenus enregistrés au sein d’un foyer fiscal, et cela, chaque année. Mais le montant de cette déduction est plafonné. De ce fait, si vous souhaitez déclarer des versements de 2020 pour 2021, vous pouvez déduire 10 % de vos revenus professionnels sans dépasser les 32 149 euros par an.

La défiscalisation sur les investissements en Outre Mer

Ce type de dispositif a été renforcé en 2020 pour pousser les Français à investir dans les régions outre-mer. Pour ceux qui choisissent d’investir en Outre Mer avec la loi Pinel, ils peuvent bénéficier d’une réduction d’impôts sur le revenu de 32 % si le contrat de location est étalé sur 12 ans. On a aussi le dispositif Girardin qui a été reconduit avec une réduction d’impôt qui peut aller jusqu’à 48 % si le logement est installé dans un quartier prioritaire et que sa construction a bénéficié de la mise en place de système permettant d’exploiter l’énergie renouvelable. Il faut cependant savoir que depuis 2018, on ne peut plus demander l’application de ce dispositif si le logement se destine comme résidence principale, sauf demande spéciale sur les projets en cours dont la construction se poursuit durant cette année 2020.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.