Le chasseur de têtes dans le domaine de la finance

Être un spécialiste de la finance est une chose. Être expert dans le recrutement de personnes dans le domaine de la finance en est une autre. En clair, ce n’est pas parce que l’on est un financier aguerri et chevronné que l’on sera capable de recruter un ou des collaborateurs compétents. Il existe des cabinets de recrutement qui ont fait du monde de la finance leur terrain de jeu. Mieux encore, en cherchant bien, on peut trouver des cabinets de chasseurs de têtes exerçant quasi exclusivement dans le secteur financier. Ces établissements sont, de très loin, les meilleurs prestataires RH quand il s’agit de trouver le collaborateur idéal.

Du côté de l’entreprise

Le recours à un chasseur de têtes garantit de se retrouver avec des profils extrêmement qualifiés, ce qui constitue un élément fondamental en finance. Si un chasseur de têtes arrive à ce résultat, c’est tout simplement parce que, dans le cadre de son travail, il met en pratique la stratégie de l’approche directe. Par ailleurs, le chasseur de têtes possède un talent inégalé pour dénicher des candidats au profil hautement spécialisé ou disposant de compétences hors du commun : une entreprise évoluant dans la finance ou un service financier ne peut passer à côté d’une telle prouesse. Si vous souhaitez en savoir davantage, alors cliquez ici pour découvrir le cabinet de recrutement spécialisé dans la finance. Un exemple concret est mille fois mieux que des explications théoriques. Autre avantage du chasseur de têtes spécialisé dans la finance, il possède une excellente connaissance des différents postes qui composent ce milieu complexe. Voici quelques exemples de structures dans lequel le chasseur de têtes spécialiste en finance peut aisément intervenir : Private equity, société de gestion OPLVM, société de gestion OPCI ou SCPI. Qu’est-ce qui pourrait expliquer l’efficacité, donc les recherches fructueuses, d’un chasseur de têtes ? C’est sans doute parce qu’il travaille avec méthode, selon un processus bien rôdé, respectant une procédure éprouvée.

Du côté du candidat

Le chasseur de têtes se focalise sur le candidat : il recherche la précision et non l’approximation. A la différence d’un recruteur classique, lui cible scrupuleusement les personnes qu’il souhaite faire passer en entretien. Il est un peu le tireur d’élite des professionnels des Ressources humaines. Alors qu’un chargé de recrutement/consultant en recrutement passera par le circuit classique, débutant par des publications d’annonces, le chasseur de têtes lui procédera différemment : il sait d’avance qui il contactera pour le poste à pourvoir. Oui, il a en sa possession une riche base de données de candidats intéressants dans laquelle il puise en priorité. Et c’est sans compter son précieux carnet d’adresses. Les CVthèques en ligne, notamment les services payants, lui fournissent également une ressource exceptionnelle. En somme, si un chasseur de têtes contacte une personne, c’est qu’il est déjà convaincu que cette dernière est faite pour le travail qu’il a à lui proposer. Quand on sait que le secteur de la finance est exigeant, cela ne peut que rassurer la personne contactée sur ses compétences et la valeur de son parcours de formation ainsi que son expérience.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.